• Paysage classique et orage - Gaspard Dughet photo credit: National Trust

Foudre et paratonnerres à travers l'histoire

Si le paratonnerre est somme toute une invention assez récente, la foudre a toujours existé, et depuis l'aube des temps, l'homme a dû, au moins, faire avec, au plus essayer de l'éviter. Suivent une série de faits que vous pourrez toujours réutiliser pour enrichir un exposé ou un discour ennuyeux.

Au Sri Lanka il y a plus de mille ans
On trouve les plus anciens conducteurs de foudre en Asie, notamment au Sri Lanka. Certains seraient vieux de plusieurs millénaires. Dans beaucoup d'endroits sur la planètes des temples bouddhistes ont été détruits par la foudre sauf au Sri Lanka, où des pointes en cuivre ou en argent étaient posé sur les points les plus hauts de leurs bâtiments.Ce qui remet en question toute l'histoire de l'invention du paratonnerre.


Pendant ce temps, en Europe, terre de lumières, on demandait aux chrétiens de venir prier dans les églises pour éviter que la foudre ne frappe le bâtiment.

Mieux encore, on considérait que lorsqu'un orage s'approchait, il suffisait de "faire sonner vigoureusement les cloches" pour casser les nuages. Pour optimiser leur efficacité, les prêtres, lors des baptêmes de cloches priaient pour "qu'elles limites les dégâts de la grêle, réduisent la force des tempêtes, des cyclones et de la foudre et qu'elles arrêtent les orages hostiles et les vents violents". Ils auraient mieux fait de prier pour les pauvres bedeaux qui mourraient fréquemment foudroyés en essayant d'éloigner les orages en question. En France cela continua jusqu'en 1786, quant à Paris on rendit illégale le fait de sonner les cloches lors des orages car ette pratique avait entraîné trop souvent la mort de ceux qui tirait la corde.

Toujours en Europe, précisément en Bohème, à Přímětice, là où Prokop Diviš inventa le premier paratonnerre, les habitants du village abattirent celui qui se dressait au dessus du prieuré, car les paysans y voyaient la cause d'une sécheresse qui frappait le pays alors.


Sources (en anglais car elles sont plus complètes que les version françaises:
Electricity in the 17th and 18th Centuries: A Study of Early Modern Physics